LUMINEUX_TAXI_PARISIENDe nos jours, le système de voyage solidaire connait un essor considérable. De ce fait, le covoiturage se présente sous de nouvelles formes et touche actuellement les taxis. Avec ApplicationEnsemble, une société landaise, il est dorénavant possible de covoiturer en taxi ! Un système, pour le moment, visant les entreprises et leurs salariés en quête d’une diminution de notes de frais.

Une idée de Renaud Cornu

Le taxi covoiturage nait de l’idée de Renaud Conru, président fondateur d’ApplicationEnsembe. Il a pensé aux 10 000 taxis quittant les aéroports avec seulement un seul passager. Le phénomène concerne les 80% d’entre eux ! Tout se réalise sur l’application TaxiEnsemble. Cette plateforme met en relation tous les clients qui font le même trajet et facilite les « retrouvailles » pour partager le prix de la course.

Dédié aux professionnels

Pour l’instant, le covoiturage en taxi ne concerne que les professionnels. Ce sont donc des voyageurs en déplacement d’affaires. Souvent, ils voyagent seuls et se déplacent régulièrement. Actuellement, les chiffres montent jusqu’à 1 million de voyageurs « business » selon les explications de Reanud Cornu. L’application constituerait pour les groupes et les entreprises, qui comptent beaucoup de personnel, un véritable moteur de réduction tarifaire ! Dans une seule boîte, on dénombre environ une centaine de salariés qui se déplacent depuis ou vers les grandes métropoles afin de rejoindre les centres d’affaires, les aéroports ou encore les gares.

Un projet applaudi par plusieurs groupements de taxis

imgresCréée en septembre 2015, la société AppicationEnsemble a été déjà félicitée par un bon nombre de groupements de taxis. Dans ses objectifs, Renaud Cornu n’a effectué qu’une simple étude de marché. C’était le fondateur, lui-même, qui s’est élancé dans l’interrogation des futurs usagers. Ces derniers ayant confirmé leur intérêt. C’est seulement après cette étude qu’il s’est rendu compte de la sensibilité des taxis concernant le projet. Bref, un accueil favorable à tous les étages ! L’entreprise vit d’un pourcentage sur les économies du covoiturage, de la perception auprès des usagers et/ou des sociétés, mais aussi de la commission payée par les groupements de taxis concernés.