Le domaine de la serrurerie est touché par l’escroquerie, notamment dans la Capitale. Néanmoins, en respectant quelques conseils, il vous est plus facile de discerner les vrais professionnels des « serruriers amateurs » et vous choisirez mieux. Pour vous aider, Protector 16, serrurier à Paris 16, vous donne quelques points clés.

porte

Le respect

Un serrurier professionnel vous est recommandé par un réseau agréé ou par les proches. Les flyers publicitaires ou autres supports papier que vous trouvez dans votre boîte aux lettres ne sont pas toujours fiables. Le serrurier que vous choisirez est capable de vous donner une idée de prix d’après vos dires téléphoniques, ainsi qu’un délai d’intervention. Il vous fournira un devis et respectera son engagement.

Le travail bien fait

Un bon professionnel de la serrurerie analysera vos soucis sur place, vous indiquera la meilleure solution qui s’offre à vous, sans pour autant vous annoncer un tarif exorbitant. Il n’agira pas sans votre autorisation. Souvent, la manipulation est simple et rapide pour un professionnel. Un « soi-disant » serrurier sans compétence vous proposera tout de suite de tout changer, ce qui n’est pas forcément utile.

Les outils du « vrai » serrurier

serrure

Lors de la visite de votre serrurier, ce dernier opérera avec tout le matériel requis, peu importe la mission qu’il doit effectuer. En cas de commande de pièces, votre serrurier vous trouvera une solution provisoire en attendant l’arrivée de la pièce.

Les missions du serrurier

Le serrurier véritablement professionnel sait que les pièces abîmées peuvent être éventuellement expertisées. Ainsi, il vous les laisse. De plus, il établit un devis et une facture avec son numéro de SIRET ou SIREN*, son entête et le nom de son entreprise. Avant d’intervenir, il dressera un devis précis et détaillé.
Un serrurier vraiment pro, comme toutes les personnes dans ce métier, connaît les règles de sécurité lié à sa profession. Il est tout à fait capable de vous les indiquer et interviendra de jour, rarement de nuit, pour ne pas créer de quiproquo.