app sdb 3Dès qu’un élément électrique passe la porte de votre salle de bain, il devient impératif de respecter les normes qui assurent la sécurité du lieu. Ne pas négliger non plus la conformité du matériel et s’assurer qu’il répond bien à la réglementation.
Comme pour tous les éclairages destinés à ces espaces si particuliers, une applique salle de bain est soumise à des conventions qu’il vous faudra vérifier et appliquer.

Nous nous proposons de décoder pour vous l’ensemble des règles qui régissent l’installation d’un luminaire en milieu humide.

Où installer mon éclairage salle de bain ?

app sdb 2Une salle de bain est divisée en 4 volumes de sécurité déterminés par la norme NF C15-100. Ce sont eux qui régissent l’emplacement de tous les luminaires salle de bain par rapport au point d’eau.
Quant à l’indice IP, c’est un standard international qui classe le niveau d’étanchéité des luminaires. Le premier chiffre indiquant la protection contre l’intrusion de poussières et le second, sa résistance à un liquide.

  • Volume 0 – Baignoire ou bac à douche et tous lieux où l’eau est stagnante.
    Aucun luminaire ne peut y être installé hors basse tension étanche (IP27 minimum)
  • Volume 1 – Jusqu’à 2,25 m au-dessus du fond de la baignoire ou du bac à douche. Un luminaire qui y sera fixé devra respecter une tension inférieure à 12 V (IP24)
  • Volume 2 – A une distance de plus de 60 cm autour de la baignoire ou du bac à douche (IP23)
  • Volume 3 – Le reste de la salle de bain (IP21)

Quelle applique salle de bain choisir ?

app sdb 2La présence de l’eau dans l’espace engendre des contraintes justifiées par la nécessaire sécurisation du lieu. Le choix d’un éclairage salle de bain n’est donc pas seulement guidé par la seule préférence esthétique, il doit également vous assurer d’une totale adaptation au milieu.
Pour éviter tous chocs électriques, les luminaires sont divisés en classes de protection :

  • Classe I – Les luminaires peuvent être installés à partir du volume 3, ils doivent nécessairement être reliés à la terre.
  • Classe II – Ces éclairages possèdent une double isolation et n’ont pas l’obligation d’être reliés à la terre.
  • Classe III – Appliques et lustres pour salle de bain, basse tension de 50 V max.

app sdb 1Ce n’est pas une norme, mais le choix des ampoules et surtout de leur température de couleur, reste un élément important de l’ambiance ressentie dans la pièce.
Une lumière trop blanche (blanc froid) risque de donner une impression quelque peu « aseptisée » à votre salle de bain tandis qu’un éclairage trop jaune (blanc chaud) peut vous lasser rapidement tant il a tendance à dénaturer les couleurs.

Astuce : privilégiez verrine et abat-jour en verre dépoli ce qui évitera le moindre éblouissement et concentrez la puissance de la lumière près du miroir par deux appliques murales à hauteur d’homme, cette installation va supprimer les zones d’ombre.
Vous pouvez également choisir des appliques orientables pour moduler l’éclairage mais si vous ne disposez que d’une sortie électrique, un rail de plusieurs spots vous permettra de multiplier les flux lumineux !