La cueillette de champignon dans la forêt est toujours une partie de plaisir pendant l’automne. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, il faut toutefois savoir distinguer les comestibles des toxiques. Pour rentrer avec un panier bien rempli, voici les conseils à prendre en compte.

Différencier les champignons toxiques et comestibles

Les champignons toxiques sont bien plus nombreux que les comestibles. Pour les distinguer, il faut regarder toutes les parties qui les composent : le chapeau, le pied, le milieu et l’anneau. Le mode de pousse et l’odeur sont aussi à prendre en compte. Si vous n’est pas un vrai connaisseur, le plus simple est de télécharger une application sur les champignons ou de vous acheter un guide. Trompettes, cèpes, girolles et chanterelles sont faciles à trouver et de vrais délices.

autumn-986710_960_720

Mode de cueillette

Pour remplir votre panier, il faut connaître la bonne technique de cueillette. En général, un champignon doit être arraché avec le pied. Il est fortement déconseillé d’utiliser des lames blanches, un anneau ou une volve pour la cueillette. Une fois cueillit, mettez-les champignons dans un panier en osier. N’utilisez pas des sacs en plastique, car ils fermentent et rendent les champignons toxiques.

Autres conseils importants

Évitez de cueillir les champignons d’une zone polluée ou au bord de la route, car ils peuvent être toxiques. Ne ramassez ni les espèces que vous ne connaissez, ni de vieux champignons pas pour ne prendre aucun risque. Ces produisent des spores qui favoriseront la pousse des prochains champignons. Une fois à la maison, préparez-les tout de suite pour qu’ils ne vieillissent pas et ne deviennent pas toxiques. Sinon, séchez-les et conservez-les dans votre réfrigérateur.