Avec le froid qui revient, les maladies automnales et hivernales font leur grand retour. Fièvre, nez qui coule, toux… C’est le moment où les médecins et les pharmaciens voient passer le plus grand nombre de patients. Depuis quelques années, il est même possible de commander ses médicaments en ligne pour ne pas avoir à se déplacer mais encore faut-il savoir s’y prendre pour éviter toute mauvaise surprise.

médicaments

Le cadre légal de la vente de médicaments en ligne

Depuis le 2 janvier 2013, il est possible d’acheter des médicaments sur Internet, chose jusque là impossible. Toutefois, il faut se rendre à l’évidence : on n’achète pas des médicaments comme on achète un vêtement ou un livre. Le spectre de la contrefaçon – qui touche tous les secteurs de consommation sans exception – plane ici et le risque est grand d’acheter des médicaments contrefaits qui, au mieux seront inutiles, au pire dangereux pour votre santé.

Pour faire face à ce danger, la vente de médicaments en ligne est très encadrée et de nombreuses dispositions ont été prises pour protéger les consommateurs. Tout d’abord, il faut obtenir une autorisation auprès de l’Agence régionale de santé (ARS), autorisation qui ne sera accordée qu’à certaines conditions très claires. En effet, tout site de vente de médicaments en ligne doit être associé à une pharmacie physique, elle-même gérée par un pharmacien inscrit à l’Ordre national des pharmaciens. Dès lors, si l’officine vient à fermer, le site devra en faire de même.

Autre disposition à connaitre, tous les médicaments ne peuvent être achetés par Internet. Seuls ceux qui figurent sur une liste éditée par l’Agence nationale de sécurité du médicament peuvent ainsi être proposés à la vente. Or ces derniers (au nombre de 4 000 actuellement) doivent pouvoir être délivrés sans ordonnance : si vous souhaitez acheter les médicaments prescrits par votre médecin dans le cadre d’un traitement, il faudra vous déplacer avec votre ordonnance.

Au sujet des médicaments, il n’est possible d’acheter que certains types de produits disponibles sans ordonnance : vous trouverez donc des traitements contre la toux, d’autres contre la douleur ou les troubles cutanés et autres produits utilisés contre l’addiction au tabac par exemple. Notez bien que les stimulants sexuels ne font pas partie de cette liste donc si vous en trouvez sur un site, c’est que vous êtes sur une pharmacie illégale, à éviter bien sûr.

Où acheter ses médicaments ?

 Du fait des conditions de vente des médicaments en ligne, il faut prendre quelques habitudes pour acheter sans prendre de risques. Il existe dès lors deux méthodes très simples pour vérifier la légalité d’un site : la première consiste à vous rendre sur le site de l’Ordre national des pharmaciens qui met à disposition du public la liste à jour des pharmacies autorisées. Si vous trouvez votre site, c’est bon, sinon…

L’autre méthode consiste à vous rendre sur le site de votre choix en cherchant une petite vignette qui vous propose de « cliquer pour vérifier la légalité de ce site ». Un clic vous redirigera sur la liste susnommée, réduite à la seule pharmacie. Là encore, il s’ait d’une habitude à prendre.

Par exemple, le site Illicopharma propose la vente de médicaments en ligne : comment être sûr avant d’acheter ? Le logo apparait bel et bien en bas de page et un clic permet de se rendre compte que la pharmacie existe bien et qu’elle se trouve à Lyon. Vous pouvez donc acheter vos médicaments sans problème.